[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

9 octobre 2012



[Judo (en soirée) : 50:00. Mise en forme : 16:00. Caractères ouvrés : 12423]

Je reprends après quelques jours d’interruption. L’anniversaire de David et Jonathan était un bien bel anniversaire ! Je dois me remettre dans le bain. La joie. La foi. Je vous avais parlé le 3 octobre dernier d’une expérience surprenante à Saint Jean-Baptiste de Belleville. En voici le récit complet. Et toujours cette question, posée autrement : la foi sans Dieu est-elle foi ? Source de vie… source de joie… J’y songe de plus en plus.
Plus tard. Il est temps que je pose ma balise en haut du (56).
Café. Hajime.

Je ne fais qu’une correction. Ce n’est guère normal. Je passe à Antidote et relis une seconde fois. Rien à signaler. C’est étrange. Je relis encore. Je note cette fois « tapis » à la place de « tatami », sans doute pour éviter le doublon. Je transforme « tapis » en « le portrait de Jigorō Kanō », ce qui est le plus juste. Je reprends du début et vais au bout et passe cette fois sur le (57).
Je lis deux fois d’affilée sans rien corriger. Décidément ! Antidote. Je relis encore, sans plus de succès pour ma plume bleue et passe au (58).
Première lecture. Je corrige à la volée un « l’ », mets des italiques à La Fontaine (le poète, pas la Samaritaine), ajoute un pronom manquant, encore un « l’ ». Je suis au bout. J’ajoute une précision sur la Lettre dans le plan et mets la pagination à jour. Deuxième lecture. Je corrige un « ce qui » en « ce qu’il » sur lequel j’avais buté. Antidote. Il me dit que « planisphère » est un mot masculin ; je l’ignorais. Troisième lecture. Je coupe une phrase. Je retire un doublon. Ce sera tout pour aujourd’hui.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord