[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

7 septembre 2012



[Mise en forme : 23:00. Caractères ouvrés : 11885]

Je ne reviens pas sur ma lecture d’hier et pose d’emblée ma balise en haut du (14), page 26. Je vais d’ailleurs devoir revoir la pagination de mon plan, qui bouge avec la pose de balises et les quelques modifications faites. Je verrai un autre jour ; ce n’est pas urgent.
Café. Hajime.

Je me rappelle ce (14) à mesure que je le lis. J’avais eu du mal avec cette sensation d’avoir un vide à l’estomac que rien ne peut combler, et certainement pas une pomme, ni un biscuit ni du chocolat. Je ne vois rien à corriger. Je le relis une seconde fois, plus lentement, toujours à haute voix, en m’interrogeant sur les sauts de paragraphe. Je tombe sur un doublon qui ne m’arrange pas : « lance », « balance » à un « et » d’intervalle ; pas facile. Les deux termes sont justes et n’ont pas de synonyme immédiat. « Tuyau de pompe » n’irait pas pour le premier. Je me concentre sur « balancer ». Je tourne un peu. « Envoyer » ? « Projeter » ? « Darder » ? J’aime bien le troisième mais y perds le côté « intervention des pompiers »…
Je le garde. Je verrai si cela coince lors de la V-06. Je reprends du début et vais jusqu’à la fin de ce passage. Je m’attelle au suivant. Je découvre (surprise) que je n’ai successivement pas accordé l’attribut « mort » avec mon « on » que j’ai décidé féminin… Je corrige, sans commentaires. Et ma dernière phrase place un « ne explétif » après « jusqu’à ». J’avais déjà hésité il y a quelques jours… Je retrouve dans mon LexCy(que) la règle que je me suis donnée et en profite pour faire une recherche systématique et les corriger (notamment un page 2, « jusqu’à ce que la peau ne cède » que l’on retrouve dans le Feuillet du 2 septembre 2012).
Je passe au (16) puis dans la foulée au (17). J’arrive au (18). « Comme on le peut » ou « comme l’on peut » ? Allez savoir ! Je change de personne : « comme je le peux ». Dont acte. Je reprends. « Et l’on allume ». En effet. J’ai des problèmes de « l » ce matin. Je vous laisse les commentaires et reviens au début. Je ne touche plus à rien. Dans le (19) non plus. Je m’arrête là.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord