[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

6 septembre 2012



[Mise en forme : 25:00. Caractères ouvrés : 11244]

La musique fera défaut ce matin car, pour l’instant, ce sont deux engins de travaux (un karcher et un marteau-piqueur !) qui assurent le fond sonore. Cela va être compliqué d’entendre le texte (je lis toujours à haute voix) mais comme j’écris au cœur de la ville, je m’adapte à tous ses ballonnements.
Je pose ma balise en haut du (11), page 20. Café. Hajime !

D’emblée, je complète une phrase pour faire mieux référence à la petite annonce du (9) et la nécessité de réécriture. J’ajoute un point d’exclamation et un complément de lieu dans la même phrase ; le point d’exclamation réclamait une phrase plus longue. Je ne saurais dire pourquoi. C’est comme ça. Je complète de nouveau une phrase sous la nouvelle mouture de l’annonce. Un « pas » se transforme en « plus » et change tout à la phrase !
Je vais au bout du passage. Je le relis plusieurs fois. Je valide.
Le (12) coule tout seul.
Le (13) aussi. Je me régale même à le lire (les ouvriers sont partis déjeuner). Il y a une sorte de magie dans ces lignes, presque des vers. J’ajoute un adjectif, et un saut de ligne. C’est tout. Et je m’arrête sur la saveur qu’il m’a laissée en bouche.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord