[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

17 avril 2012



[Muscles en jachère. Caractères ouvrés : 9415]

Je me réjouis encore de cette fin posée hier, fin qui donne sa véritable existence au manuscrit même s’il ne peut être considéré comme « achevé ». Quand j’ai commencé ce projet, je n’étais vraiment sûre de rien ; ni de ma compétence à livrer chaque jour du texte en cours d’écriture, ni du sujet choisi, encore moins de sa capacité à aboutir, ni de l’intérêt que vous pourriez porter à cet « objet littéraire non identifié » que sont ces feuillets. Et voilà, ce manuscrit existe. Je vais devoir y travailler encore, beaucoup. Le texte existe certes, mais il n’est évidemment pas arrivé à maturité.
Je vais travailler par étapes. D’abord « finir » cette « V04 », soit reprendre aujourd’hui à partir du (79) laissé en vrac et aller au bout. Ensuite, je reprendrai au niveau du (63) pour vous proposer un ou deux longs Feuillets dans la foulée de celui du 13 mars 2012. Et là, je m’arrêterai quelques semaines, sans doute jusqu’à l’été. Je prendrai des vacances à Paris (mes préférées !) puis travaillerai le manuscrit que je veux proposer à la bourse Sarane Alexandrian de la création d’avant-garde de la SGDL.
Et je reviendrai ensuite à ces Feuillets, pour une « V05 » que je voudrais travailler sur papier, plume en main. Cela fait de jolis scans en perspective ! Je n’y suis pas. Je pose ma balise en haut du (79). Café. Tranquille.

Je modifie l’accroche du passage. Je corrige à la marge. Je vais au bout sans encombre. Je valide.
Le (80) file également tout seul. Je valide et mets à jour la pagination du plan et en ajuste le contenu.
Je tricote le (81), sans trop. J’augmente un peu. Je vais au bout. Je valide.
Je ne corrige rien dans le (82). C’est mauvais signe. Et bon signe aussi. Je me suis laissé porter par le texte. Ces deux derniers passages devront sans doute être augmentés, surtout le (81). Et peut-être devrai-je intercaler quelque chose.
Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui. Je reprendrai demain à partir du (63). En lisant dans la foulée, je pourrai mieux juger de cette fin.
« Une histoire.
« Des chocolats. »
Rien d’autre.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord