[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

6 avril 2012



[Petit déroulé : 3,8 km ; 31:52. Caractères ouvrés : 8133]

Je vais devoir m’arrêter tôt. Je ne tergiverse pas et pose ma balise en haut du (74) afin de vérifier que ma dentelle d’hier fonctionne. Café. Tranquille.

Comme mercredi, je triche et vais poser quelques lignes dans le (75). J’aime ces rares moments d’écriture où le texte va tout seul sans que je ne sache trop où il va. Et je me rends compte que je viens d’utiliser le verbe « sortir » dans ce passage en « je ». Le fil entre le « on » et le « je » se noue. C’est vraiment le commencement de la fin ! J’’intègre l’idée au plan, avec une autre, met à jour la pagination et m’en vais relire le (74).
Non, en fait, je continue sur le (75). Décidément ! Et voilà trente lignes de posées. Il va leur falloir du travail, forcément. Mais elles sont là. Et, cette fois, je vais bien jusqu’à ma balise relire le (74).
Je corrige à la marge et ajoute une petite blague sur la fin. Je verrai lors d’une prochaine lecture si elle tient. Antidote. Il détecte, entre autres, une magnifique coquille : « On nous insincère. » à la place de « On nous incinère. » ; plus personne ne pourra douter que je n’aime pas les incinérations. Je vais au bout. Je valide. Et je reprends le (75) brossé à grands traits tout à l’heure.
Je travaille sur les doublons, le rythme, la vitesse. Je ne touche pas à ma chute une peu gore. Je préfère trancher plus tard, le temps que le texte infuse.
Je lis trois lignes du (76). Je dois m’arrêter.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord