[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

4 avril 2012



[Petit déroulé : 5,2 km ; 41:16. Caractères ouvrés : 6354]

Courte matinée de travail.
C’est parfois le genre de pression (le manque annoncé de temps) qui me fait avancer vite. Je pose donc d’emblée ma balise en haut du (73) et m’en vais relire et poursuivre. J’ai remarqué hier que je n’étais vraiment pas loin de l’issue (au sens propre et figuré). Il s’agit donc de passer outre ma peur de finir et y aller. Tranquille. Oui. Tranquille. Café. Quiète. Je l’ose !

D’emblée, je triche un peu (ça m’arrive !) Plutôt que de commencer par relire le (73), je file directement jeter quelques lignes dans ce qui sera le (76) puis à rebours dans le futur (75). Cela ouvre quelques perspectives. J’intègre ce contenu au plan et le travaille pour ordonner les idées qui viennent. Et je reprends à l’endroit de ma balise.
Je corrige le premier paragraphe du (73) à la marge, essentiellement pour donner du rythme : rallonger une phrase ; en raccourcir une autre ; choisir un mot dont la sonorité, la longueur, ralentit ou accélère… J’y reviens à plusieurs fois. Le second paragraphe semble couler. Je valide.
Me revoilà sur le (74). Je me souviens qu’il ne colle pas tout à fait au plan. Qui des deux va évoluer ? Je ne sais pas encore mais je pressens que c’est le plan qui va bouger. Je tricote un peu. Je sais que j’y reviendrai et que le plus important est là d’avancer. J’ajoute au passage « conflagration » au Mot du jour, pour le double sens, « embrasement », « incendie » dit Antidote, et « bouleversement » en sens figuratif. J’arrive au bout. Je corrige encore le plan. Je reprends la fin. Je l’augmente. Je ne suis pas au bout de l’idée.
Et je n’ai pas l’histoire… Je dois pourtant m’arrêter là.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord