[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

14 mars 2012



[Petit déroulé : 3,5 km ; 28:39. Caractères ouvrés : 11519]

Dans la foulée du long Feuillet d’hier, je choisis de poursuivre ma relecture, en gardant en tête l’idée d’insérer plus de souvenirs et d’éléments factuels dans les passages en « on ». Je suis encore loin de la fin actuelle de mon texte (une vingtaine de pages) ; je préfère y aller en travaillant l’unité du texte plutôt que d’y sauter directement. Chacun aura remarqué que plus les relectures sont nombreuses, plus le texte se bonifie. Bonifions !
Je pose ainsi ma balise un passage et trois lignes plus haut que je me suis arrêtée hier, en haut du (62) donc. Café. Tranquille.

Je retire d’emblée un adverbe et valide le (62).
J’augmente dès les premières lignes du (63). Associations d’idées. Je laisse faire. J’ajoute ainsi une bonne demi-page. Je relis plusieurs fois. Cela me va. Je continue, modifie, corrige, tricote. Je cherche à remplacer le verbe « polluer » dans cette phrase « Et les rengaines polluent la lumière du jour. » De fil en aiguille, nouveau terme pour désigner les liens hypertextes, je découvre le verbe « Obombrer » que j’adopte aussitôt et ajoute au Mot du jour. Je continue. J’augmente encore. Je vais au bout.
Ce (63) aura finalement bien bougé. Je modifie la pagination du plan et y ajoute les blagues. Je reprends du début. Je vais de nouveau au bout. Je valide. Je verrai demain si je relis ou si je continue.
Je passe au (64). Il déchire. Je valide.
J’amorce ma relecture du (65). Je fais une petite correction. Je ne vais pas loin. Le temps est passé.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord