[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

3 janvier 2012



[Judo (en soirée) : 1:00:00. Caractères ouvrés : 11804]

Ces Feuillets fêtent aujourd’hui leur premier anniversaire. J’avais inauguré ce site avec un premier Tableau de bord le 2 décembre 2010 mais le premier Feuillet, lui, a bien été publié le 3 janvier 2011. J’en suis émue car en me lançant dans cette aventure, j’ignorais vraiment où j’allais. Je craignais de mettre en ligne « au cul du camion » tant j’aime les textes léchés ; en fin de compte, je me régale ! J’aime vous livrer chaque jour ces Feuillets, vous donner à voir ce qu’est mon travail d’écriture, même si j’ai bien conscience qu’une lecture suivie doit être fastidieuse.
Je vous admire donc, vous qui me lisez ici régulièrement ou par hasard. J’espère que ce texte rencontrera un jour un éditeur, avec qui une autre forme de travail commencera avant publication. Et si ce jour n’arrivait pas, le plaisir que j’ai à le travailler devant vous aura largement justifié cet « objet littéraire non identifié » que sont ces Feuillets. J’y apprends beaucoup de mon écriture, et de moi-même. Et votre présence, qui aurait pu m’effrayer, me rassure. Merci.
Allez ! J’arrête de dire que je vous aime ; Barbara l’a fait bien mieux que moi. Je pose ma balise une demi-page au-dessus du (29). Café. Et ainsi va la nouvelle année…

La fin du (28) et le (29) coulent tout seuls. Je valide.
Je corrige à la marge le début du (30). J’augmente d’un paragraphe pour faire un lien. Je continue en boucle et corrige toujours. Au passage, j’ajoute « On n’est pas là non plus pour faire le procès de l’humanité. » aux Phrases que j’aime. Je reprends au début. Je corrige encore à la marge et valide.
Je mets la pagination du plan à jour et poursuis avec le (31). Je coupe une longue et jolie phrase trop didactique et la mets dans le fichier Poubelle. Je relis et corrige. Je valide.
Le début du (32) est un peu didactique mais ce n’est pas si mal, pour une fois. Cela offre une pause. Demain, je relirai depuis le (24) pour avoir un long Feuillet ; cela me permettra de mieux apprécier l’opportunité de cette petite cassure. Je continue ma relecture. Je corrige à la marge. Je m’arrête là ; le temps est passé.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord