[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

1er janvier 2012



[Petit déroulé (du Nouvel An) : 6,6 km ; 52:19. Caractères ouvrés : 10139]

Et voilà une nouvelle année qui commence, avec un déroulé tropical pour moi et une petite matinée d’écriture. La vie qui continue, en quelque sorte, avec cette idée que l’année à venir ne peut être que plus belle que les précédentes, qui étaient déjà pas mal ! Cette année, j’aurai quarante-neuf ans, sept fois sept. Je n’ai pas bien retenu ce qu’a dit le pasteur de l’Oratoire à propos du chiffre sept, une histoire de bénédiction, quelque chose de très sacré. Avec ça, je suis blindée.
Et vous ? Quelle année voulez-vous ? Je peux vous la souhaiter comme ceci, ou comme cela… Ou tout simplement associer mes meilleurs vœux à vos désirs les plus modestes ou les plus fous ! J’associe, et vous souhaite une belle et heureuse année 2012 !
Il est temps que je pose ma balise pour reprendre cette V04 au niveau du (28) qui a besoin d’une bonne séance de travail. Café. Soleil dans nos cœurs. Hardi ! C’est parti.

J’enlève deux virgules, corrige et augmente à la marge. La première page, qui va jusqu’à ma balise de fin d’hier, fonctionne. Je continue. J’augmente pour faire du lien. Je tricote et avance en boucle. Je découvre au passage le mot « palingénésie » dont j’ignorais l’existence. Le concept est celui que je cherchais (ou presque) et j’aime bien la consonance. Et quel mot pour un 1er janvier ! Je garde, pour l’instant, et l’intègre au Mot du jour.
Je continue, en tricotant, augmentant, relisant, et tutti quanti ! J’avais oublié la chute de ce passage, et le résumé qui précède. Cela me plaît. Je ne m’y arrête pas ; je reprendrai le (28) demain. Là, je voudrais jeter un œil au (29) et voir si j’y laisse ou non le rêve, pour coller au rythme que j’ai donné à ces « je » qui « éprouvent ».
Déjà, il est dans la suite du précédent. Je suis toujours surprise de ce genre de concordances ; à croire que j’en sais plus sur mon texte que je n’en ai conscience. Je retire les aspects factuels du rêve sans trop y réfléchir ; l’expression « ma superbe » disparaît dans l’opération. Il faudra que je songe à la remettre quelque part. Je vais au bout et lis quelques lignes du (30).
L’idée de créer un document avec ces passages coupés lors de la V04 m’arrête. Il faut que je retrouve à quelle date j’ai fait ces coupures. Le tableau de bord me renseigne vite. Et voilà un nouveau document : Poubelle !
Je m’arrête là pour aujourd’hui. C’est pas mal pour un 1er janvier !

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord