[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

18 décembre 2011



[Journée de repos. Caractères ouvrés : 7918]

Hier, à l’oratoire, le pasteur a laissé la parole au curé de Saint-Eustache… Dommage ! Les paroles catholique et protestante ne sont décidément pas formatées pareille. Le curé a été pompeux et trop long. J’ai néanmoins retenu que l’amour n’est jamais vain. C’est parfois difficile à croire, mais c’est l’occasion de ne rien regretter et de toujours aller de l’avant. Quant à la musique, elle a porté mes larmes en un ailleurs où je n’irai plus les chercher. D’autres viendront, forcément, mais celles-là, au moins, ont trouvé leur destination.
Pendant que j’ouvre ce Tableau de bord, je découvre sur Deezer Maia Vidal, et j’achète Follow me pour le glisser dans ma musique. Il est temps que je pose ma balise, comme on se saisit d’un bâton de pèlerin, et poursuive mon écriture. J’ai noté hier de reprendre au (21) avec comme objectif d’écrire le (22). Café. Follow me… C’est parti !

Je tricote une phrase, modifie un verbe, chante quelques vers du Bruit des bottes, reprends ma lecture depuis le début, me laisse bercer par Chris Rea (indisponible sur Deezer mais sur Youtube), reprends encore… Le texte court. Je le rattrape le temps de quelques corrections. Je continue, reprends, tricote. Je modifie la fin. Et je passe à ce (22) que je dois écrire.
Je retombe sur mon souci de synonyme de « ventre ». Je saute (provisoirement) la difficulté, sinon je vais y buter longtemps. J’avance d’une quinzaine de lignes. Je m’arrête et reprends du début. Souad Massi m’enveloppe. Joli câlin musical. Je repars. Je m’arrête encore sur « ventre » et découvre « nymphée », grotte dans l’Antiquité, ou « construction près d’une source, d’une fontaine ». Le ventre est idéalement placé ! Le genre du mot se discute mais je garde le masculin. J’ajoute au Mot du jour et rappelle au passage que les « nymphes » au pluriel, ce sont les « deux replis membraneux chez la femme », entendre les petites lèvres ou plus globalement la vulve.
Je modifie le plan pour coller à mon développement. Je reprends. Je dois augmenter encore ce passage. Bashung accélère. Je prends le rythme, on the Bashung again ! J’arrive au bout. Je relis. Cela me va pour ce matin. Je laisse mariner et reprendrai ces deux points demain.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord