[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

29 novembre 2011



[Judo (en soirée) : 0:50:00. Caractères ouvrés : 28260]

J’avais noté de relire mon texte depuis le début après cette petite interruption de quatre jours. Je suis en retard et me plie volontiers à ce programme. Cela va me remettre dans le bain.
Café. Hardi !… Tranquille.

Yves Montant me dissipe d’entrée ! Je ris. C’est bon pour la relecture. J’en profite. Je chaloupe avec Eminem. Je baisse finalement le son, c’est plus sûr.
(1), (2), (3), le texte coule…
(4) L’oignon se fait échalote. Je fais deux autres corrections. Le rythme y est.
(5) « On peine. » se transforme en « On puise. ». Je tricote un chouïa. Je continue.
(6) Je resserre en deux paragraphes. Je ne veux pas jouer des paragraphes dans ces passages en « je », autre moyen de les distinguer et qu’ils fassent sens. Je relis avec quelques lignes de ce qui précède. Je monte le son pour Agnès Obel. Je continue.
(7) Un « et » devient « mais ». Je suis contente de sentir mon texte couler. Je relis à haute voix, bien sûr. Ce texte me semble fait pour la scène tant je l’oralise. Je le danse un peu aussi, avec les mains.
(8) Un petit ajustement. J’ajoute trois phrases. Le reste file. Je corrige encore un peu. Je vais au bout du passage. J’aime toujours la manière dont il s’emballe, Stefie Shock en prime. Oserais-je dire que je me régale à me lire ? Je l’ose.
(9) Je resserre de nouveau. Je m’arrête là. Il est tard.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord