[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

16 janvier 2011



[Renforcement musculaire : 33:00. Caractères ouvrés : 4831]

Hier soir, j’ai fait un peu de code. Il ne reste pas grand-chose pour que je sois (à peu près) satisfaite du résultat. Ce projet où le contenant et le contenu se mêlent me procure encore le plaisir de la découverte, considérant qu’en bonne juriste j’ai toujours considéré que la forme prime sur le fond. Cela veut-il dire que ce support particulier va conditionner le contenu du texte ; j’ignore dans quelle mesure mais j’en ai désormais l’intime conviction.
Avant de me remettre directement à l’écriture, je mets en ligne la dernière version du plan. Je l’alimente au fil de l’écriture, des sujets que je voudrais aborder, cherchant un équilibre entre le « on » et le « je » puisque le texte est parti comme ça. J’ai d’ailleurs ajouté une colonne à mon tableau, pour vérifier l’équilibre justement. Je n’ai pas de mémoire réelle de ce que j’écris. Le plan est outil qui me permet de la garder, d’avoir une vision globale du texte.
Je reprends enfin mon travail d’écriture au point 6. avec une relecture préalable du point 5. pour me mettre dans le texte ; je n’ai pas eu le temps de bien travailler le point 6. hier et je pense qu’il mérite de nouveaux développements. À voir si cette hypothèse se vérifie. Elle se vérifie. Le passage grossit et j’augmente d’un titre La musique qui va avec et me rends compte, en mettant la chanson en ligne que j’ai peut-être trouvé une des clés du texte : « Je veux trouver… » La sortie. L’amour. Le lien entre « on » et « je » n’est-il pas fait ? À suivre…

Note aux utilisateurs de Spip : Pour obtenir la barre verticale (pipe) qui permet de faire les tableaux sous Spip (et un peu de code aussi), il convient de combiner « Shift+alt+L » (sur Mac) ; « Alt Gr + 6 » (sur PC).

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord