[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Documents

Dictionnaires et correcteurs



Cy JUng Feuillets — Dictionnaires et correcteurs

Chacun aura remarqué que je suis très friande de mots et assez versée à vérifier leur bonne utilisation, sachant que ce qui est bon, en la matière, est ce qui nourrit le texte. J’utilise ainsi, pour travailler, des outils qu’il est temps que je présente dans les Documents de ces Feuillets.

Mes quatre outils principaux, dans cet ordre, sont :

* Antidote
Ce logiciel d’aide à l’écriture, qui dispose d’un dictionnaire à entrées multiples (définition, locutions, synonymes, anonymes, concurrences, conjugaisons, analogie…), d’un correcteur et d’une grammaire est un outil dont j’aurais du mal à me passer aujourd’hui. Il n’est pas si cher et vaut vraiment l’investissement à condition de prendre le temps de lire le mode d’emploi et de l’apprivoiser.

* Le Petit Robert
Je dispose d’une version CD-Rom qui me permet de valider les définitions souvent un peu courtes d’Antidote. Il reste ma référence en matière orthographique.

* XMLittré
Seul gratuit de cette petite sélection, il vient souvent compléter le Petit Robert dans la recherche de vocabulaire.

* Le Bon Usage. Grevisse
Grammaire de référence s’il en est, j’utilise sa version en ligne, pas très confortable mais qui demeure pour moi plus pratique que le papier.

Voilà pour l’essentiel, que je complète souvent avec le TLF en ligne ou de version papier de différents lexiques et autres dictionnaires. Vous trouverez le détail de mes sources dans un article de mon LexCy(que), intitulé justement « Dictionnaires et correcteurs ».
N’hésitez jamais à regarder le sens et l’usage d’un mot ; la surprise est parfois grande.

Note : J’utilise de temps à autre des termes de judo. Voici un petit lexique en ligne qui devrait vous aider à suivre. Pour le nom des prises, il faut fouiller par ici.


Information publiée le jeudi 22 septembre 2011.



Document précédent / Document suivant
Retour à tous les Documents


Tableau de bord

13 novembre 2013

[Petit déroulé : 30:06 ; 3,8 km. Texte en reprise]

Je démarre cette matinée de travail avec l’idée que je vais aller au bout de cette V-06. Il me reste sept pages à relire et, sauf urgence à réécrire la fin (cela arrive), je devrais aller rapidement au bout ce matin. Je remettrai ensuite ce texte en jachère en espérant qu’un jour il sorte de cet ordinateur et rencontre un éditeur qui me le fasse travailler afin de le publier.
Vain espoir ? Je repousse la question à une autre fois et pose ma balise. Mon écran est baigné de soleil. Aimer. Ce n’est pourtant pas si compliqué.

Un « comment » était amputé de son « nt » ; je le lui rends.
Et je suis au bout de mon texte. J’avais oublié qu’il se termine sur la lettre d’amour, celle encore à écrire. Je suis bien aujourd’hui dans cette fin. Surtout les deux dernières phrases. Je m’arrête donc là et m’en vais écrire ma prochaine nouvelle en e-criture. Je suis heureuse d’avoir eu l’idée de relire ces Feuillets. Je n’avais vraiment pas mesuré leur portée ; littéraire, je ne sais pas ; mais personnelle, c’est sûr.
Je vous tiendrai au courant de la suite, ici, ou sur mon site ou ma page Facebook. À très bientôt, donc. L’écriture ne s’arrête jamais… Comme l’amour ? L’amour ? Je ne sais pas. Aimer ?
Aimer.
Ce n’est pourtant pas si compliqué.

Lire le Feuillet du jour.



Si vous êtes éditeur,
découvrez les manuscrits de Cy Jung
ici.