[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

13 juillet 2011



[Course : 6,6 km ; 50:38. Caractères ouvrés : 7265]

Je pose d’emblée ma balise en haut du 28. Je dois corriger le texte du cantique que je cite ; notre chef de chœur m’a signalé une erreur de retranscription et le nom du compositeur. Je l’indique dans La musique qui va avec sans toucher à mes Feuillets précédents, forcément. Le texte juste sera dans celui d’aujourd’hui.
Je me laisse couler dans la romance de Melissmell ; « J’ai froid, sans tes bras, sans ton corps et ta peau. » La course de ce matin a laissé des traces, je frissonne un peu. Un pantalon de jogging, des chaussettes et une polaire feront l’affaire. C’est parti ! Ou presque… Si si ! (il manquait juste un café) C’est parti !

Je tricote. Il manquait quelques mots dans les premières lignes. J’affine. Je démarre au ralenti. Il y a des jours, comme ça… Je continue. Je verrai bien où j’arrive. La suite coule mieux.
J’en arrive au point sur la crémation ; hier, j’ai cherché désespérément un mot que j’avais trouvé pour un autre texte (Je ne saurai jamais si elle était jolie) qui désignait la combustion d’un corps. J’ai retrouvé grâce au plan de ce manuscrit où « je » « tue » Mathilde (il était temps) après avoir tenté de l’aimer (vaine entreprise !), pas moins de quarante-neuf fois (ouille !) : « ignition ». Je vais voir si je l’utilise.
C’est fait. Je rame vraiment. Tant pis. Cela avance doucement. Un peu de tricot, des ajouts, de rares coupes. J’arrive au bout du passage. J’augmente encore dans la foulée. Le passage n’est pas terminé. Je le laisse en rade. Je le reprendrai demain non sans jeter un œil au plan avant.
Et je mets en ligne en dansant avec Lavilliers. Il était temps que je me réveille !

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord