[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

30 mai 2011



[Renforcement musculaire : 32:00. Caractères ouvrés : 16983]

Je décide finalement de relire le plus rapidement possible le (19.) ; je n’ai pas envie d’abandonner ce passage comme ça et j’aurai besoin de faire le lien avec ce qui suit.

Je pose ma balise. C’est parti ! J’ajoute un saut de ligne, un autre, trois mots, j’en enlève deux. C’est bon. J’imprime. J’ajuste le plan. Je passe le (20.) sans y toucher. J’attaque le (21.) ; le passage est long. Il me faudra sans doute la matinée pour le retravailler avec pour objectif de le finaliser demain.
Donner mon programme est presque l’avoir réalisé ! Presque… J’y retourne. Jean Ferrat m’interrompt. Je monte le son. Je l’écoute trois fois et chante à tue-tête « Aimer à perdre la raison, aimer à n’en savoir que dire, à n’avoir que toi d’horizon… » C’est si aliénant ! J’adore… en chanson. C’est bon quand les mots dépassent l’intention. C’est d’une telle force évocatrice ! Avec les violons en plus, je meurs.
Je m’en retourne ressusciter auprès des boîtes de champignon qui volent dans le jardin du voisin. Je croise la liste. Je reprends le document correspondant. Je retire la colonne avec les utilisations des objets qui la composent ; j’ai oublié la mise à jour des informations et ce n’est pas utile que je revienne en arrière. Je continue.
J’ajoute au passage la citation de Lacan au document Citations. Je continue. Découpage. Doublons. Éléments manquants. J’imprime. Je relis. Je touche à la dernière phrase du (20.) pour supprimer le verbe « prendre » qui y est forcément beaucoup. Je reprends la suite…
Je validerai ce passage demain.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord