[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

28 mai 2011



[Course : 6,6 km ; 51:02. Caractères ouvrés ; 7862]

Je démarre un peu tard ce matin. Je verrai bien où cela me mène.
J’ajoute d’emblée aux Phrases que j’aime celle-ci, très provocatrice, et qui me fait sourire encore plus aujourd’hui qu’hier : « L’amour, ce n’était donc pas le pire ? » J’aime ce genre de provocation, parce qu’elles sont un exutoire à ce qui fait souffrir, une sublimation. Écrire.

Je pose ma balise en haut du (19.) pour valider ce que j’ai écrit et tricoté hier. D’emblée, j’ajoute « ourdir » au Mot du jour même si le tricot se fait sans chaîne sur l’ourdissoir et note sans les mettre en ligne tout de suite les chansons que je fredonne. J’ai besoin d’une écriture qui chante un peu… Sublimer.
Je continue. Je relis (du verbe « relire » et non « relier », quoique…) la première page. J’imprime. Je corrige. Je passe à la seconde. J’intègre « diffa » au Mot du jour : un pur hasard. J’imprime. Je relis. Je corrige. Etc.
Le passage méritera d’autres corrections, je le sais déjà ; mais je les réserve aux prochaines versions. Je veux avancer. Je reprendrai au (20.) demain. Je mets en ligne toutes les musiques fredonnées, avec Frederik (Reinhard) Mey en allemand faute de version française.
Mes carottes sont cuites. Je vais manger.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord