[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

6 mai 2011



[Journée de repos. Caractères ouvrés : 7795]

Je suis en train d’écouter la BO de Pas si grave, film que je n’ai pas vu. Manu Chao arrive à point nommer pour donner un bon rythme à ma matinée de travail. J’aime l’espagnol, à écouter ; je n’en parle pas un mot. Là, je comprends juste « mi corazón ». Cela me suffit pour mettre une bonne dose d’amour dans mes Feuillets, si tant est qu’ils en manquent.
J’ai mon stylo, mon texte, le plan, un café en phase de refroidissement avancé, le cœur plein de rythmes chaloupés (et d’amour). La balise est déjà posée en haut du (6.). Tout y est. C’est parti ! « Sortir. Ce n’est pas l’heure. » Écrire, ça l’est, dès que j’ai fini de danser !
Le (6.) coule (presque) tout seul. Je m’en méfie… mais j’embraye sur le (7.), sans relire une quatrième fois. Au passage, je fais une recherche pour vérifier que j’ai bien mis partout la majuscule à « Bible », j’ai tendance à oublier. Pas d’italique, par contre, chacun sait.
Et voilà que de nouveau je tricote pour mettre ce point dans le rythme de ce qui suit, et désormais précède. Je ne saurai sans doute jamais dire pourquoi, mais le texte n’a jamais la même mesure en version papier ou à l’écran. Je n’y lis, en tout cas, jamais les mêmes choses et le papier me semble toujours le seul support où la validation est possible. Papier. Écran. Papier. J’imprime. Et je relis.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord