[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

28 avril 2011



[Judo (en soirée] : 1:45:00. Caractère ouvrés : 1594]

Je viens de franchir une étape dans la remise en route de ce travail. J’ai adapté l’illustration des articles Feuillets à la V02. C’est très symbolique, mais c’était un symbole nécessaire.

Il s’agit maintenant que je reprenne la main sur le texte. Je vais relire sur la version papier à haute voix, avec un stylo (plume) à la main, le plan, dont j’efface l’actuelle pagination, sous le coude. J’ouvre mon fichier pour y reporter mes corrections. Enregistrer sous : « V02-Grain » (j’ai gardé le titre initial à défaut d’un autre). Je pose ma balise en tête du texte. Je tends l’oreille. K’s Choice. Je me laisse porter…
J’ignore encore si cette relecture va aller vite ou non, si j’aurai des ajouts à faire, des retraits. Je ne suis pas inquiète sur ce que je vais trouver ; simplement, je sais qu’il y a du travail, et comme toujours avant de commencer, je suis un peu flemmarde.
Hardi ! Repartir sans tout emporter. Tant de belles choses. J’écoute jusqu’au bout, stylo en l’air et vague à l’âme. « L’amour est plus fort que la mort. » Je baisse enfin le son. Je ne dois pas laisser la musique m’emporter trop loin de mon texte. Je tourne un peu. Je lis. J’en profite pour mieux détailler mon Plan et créer un nouveau document Complément au plan afin de pouvoir conserver intact celui lié à la V01.

Je relis une bonne vingtaine de fois la première page. Je corrige à la marge mais sens que quelque chose ne fonctionne pas dans le (2), qui fonctionne ensuite, dès le milieu de la page d’après, ou presque. Je ne sais pas quoi. J’insère des sauts de paragraphe pour donner du rythme. Je relis encore. J’ai un souci de mise en place du décor, du personnage : l’ensemble est confus, pas maîtrisé ; je ne dois pas vouloir tout dire, là, en une page ; amener les éléments petit à petit, déjà jouer de l’étrangeté. Je passe à la page suivante. Il faut que j’avance.
J’imprime, pour voir. Et finalement, j’y reviens encore. J’augmente pour donner plus de décor, du factuel aussi qui fait lien avec ce que je sais qui va suivre ; c’est sans doute dans ce sens que je dois aller. J’enlève aussi ce qui est trop didactique ; j’en remets. Je reprends encore… Ah ! misère des premières pages…
Je ne suis finalement pas allée bien loin. J’espère que ce grand nettoyage aura profité à mon texte. Je vois ça demain ; il y a encore du travail pour remettre ce début dans l’axe de ce qui ; je note au passage un paragraphe en rouge. Il faut que je m’arrête. Je réduis finalement le passage. Je relis une dernière fois et pose enfin ma balise de fin. Demain. La suite, demain. Repartir, sans tout emporter.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord