[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

25 mars 2011



[Renforcement musculaire : 31:00. Caractères ouvrés : 4931]

Je vais relire pour commencer le 22 pour vérifier mes ajouts d’hier. Je devrai m’arrêter tôt ce matin mais je voudrais arriver jusqu’au 24 pour avancer ce point sur « On ne pardonne pas. » ; j’ai révisé hier mes prises et postures pour la ceinture orange ; je n’ai certes pas le droit de les utiliser hors du tatami mais le texte est un tel terrain de jeu qui amortit si bien les chutes et autorise toutes les prises de risque et autres déséquilibres que je peux bien y exercer mon judo ! La métaphore me plaît ; elle va à mon humeur. Et mon texte alors, où va-t-il ?
J’ajoute du sens au début du 22, l’air de rien. J’aime l’écriture allusive. Dit-on ainsi ? Je ne sais pas ; j’aime écrire avec des références, des renvois qui sont sans doute imperceptibles aux lecteurs mais qui peuvent le devenir, suivant le type de lecture. J’aime l’idée que le texte a plusieurs entrées, ce d’autant que chacun ajoute les siennes à celles que je mets, sciemment ou non. J’aime les lectures à tiroirs. J’aime l’écriture qui joue à se dire elle-même et dépasse mon intention. Je retourne à mon 22 ; je n’en suis encore qu’aux dix premières lignes. J’ajoute au passage l’idée de grandir et l’intègre au plan. Je réécris ; j’augmente encore.
Le temps me manque. Je relis une dernière fois l’ensemble du 22 ; il m’a l’air de se tenir. Je m’arrête là pour aujourd’hui.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord