[

Les Feuillets de Cy Jung

]
Tableau de bord

21 mars 2011



[Course : 6,6 km ; 51:54. Caractères ouvrés : 6706]

Mon horoscope de ce matin disait « Cette journée devrait être dédiée aux loisirs et à la détente, Cy, aussi profitez-en (…) ! Oubliez tout ce qui a trait à l’ordre et à la discipline (…) . » Un vrai tue-l’écriture ! J’ai essayé de vaincre le destin et remettre les astres dans le droit chemin par le sport : ma course du matin a été une catastrophe en termes d’ordre et de discipline au point que j’en ai fait sauter le renforcement musculaire. J’ai hésité à arrêter là pour aujourd’hui mais ai néanmoins décidé de travailler, car mon horoscope continuait « Et même si vous avez du travail, ne perdez surtout pas votre bonne humeur. » Dont acte. Je laisse Kate Nash donner le ton et pose ma balise en mode relecture dans le dernier quart du 20.
Et que la joie demeure ! (même si je rame, donc.)
Je me laisse porter par la musique. Portishead, Mysterons, un classique ; Roads, autre classique, déjà dans la playlist. J’ajoute quelques lignes. Taylor Swift. Je passe au 21. Je remonte sur le 20. Je refais quinze fois une phrase : « On ne va pas pourrir, là, comme la chair. » devient « On refuse de se décomposer sans luter, là, à l’instar de la chair qui se laisse déposséder d’elle-même. » ; « déposséder » ne me va pas ; je relis ; dictionnaire ; « dépouiller » vient ; je garde, pour l’instant. An Pierlé. Je passe sur Deazer pour écouter tout l’album. Je continue ma lecture. J’aimerais bien au moins fixer le 21. J’y suis. Je corrige à la marge ; l’ensemble tient. J’abandonne An Pierlé. Morcheeba à suivre. J’arrive au 22 et Tina Turner chante What’s Love Got To Do With It ; à croire qu’elle lit par-dessus mon épaule ! J’augmente et arrive à la fin actuelle de ce point avec Rococo. Je ne relis pas.

Lire le Feuillet du jour.


Tableau de bord précédent / Tableau de bord suivant
Retour à tous les Tableaux de bord